Services offerts aux aveugles

L’UCBA estime, sur la base de ses calculs, qu’environ 325'000 personnes sont atteintes de handicap visuel en Suisse. On dénombre actuellement environ 350 chiens guides placés chez des personnes aveugles ou malvoyantes.

La plupart des personnes handicapées de la vue (malvoyantes ou aveugles) le sont de naissance, par maladie ou par accident. 
 
Les chiens guides, ainsi que tous les services de la Fondation, sont entièrement gratuits pour les personnes handicapées de la vue. L'Assurance Invalidité prend partiellement en charge les coûts liés au chien guide. Elle octroie notamment une aide financière mensuelle aux détenteurs pour la nourriture et les frais vétérinaires. Tous les autres frais sont couverts par la Fondation. L'acquisition et l'entretien d'un chien guide n'occasionnent donc aucun frais pour son détenteur.

La personne qui souhaite bénéficier de l'aide et de la compagnie d'un chien guide doit remplir les conditions suivantes:

  • Aimer les chiens ou être prêt à les découvrir en investissant du temps et de l'affection
  • Être en assez bonne condition physique (les chiens ont quotidiennement besoin de deux heures d'exercice)
  • Avoir un bon sens de l'orientation et une bonne mobilité (ce qui demande en général un entraînement adéquat avec la canne longue avant de recevoir le chien)

Les premiers contacts avec l'école se font par téléphone. Après l'envoi d'une documentation détaillée, une visite à l'école est organisée afin de pouvoir renseigner au mieux la personne handicapée de la vue, de faire connaissance et d'évaluer si le chien guide est le moyen auxiliaire adapté aux besoins et aux attentes de cette personne.
 Lorsque la demande est confirmée et que les conditions sont remplies, une visite est organisée au domicile de la personne. Le délai d'attente varie en général entre trois et huit mois, ce qui permet au futur détenteur de se préparer au mieux (par exemple en améliorant sa mobilité avec un instructeur en locomotion). L'école a l'importante tâche de choisir le chien qui correspond parfaitement à la situation et au caractère de la personne.
 Toutes les tâches administratives, comme par exemple la demande auprès de l'AI, sont effectuées par l'école.
 
La possibilité de pouvoir acquérir un chien guide donne à la personne atteinte d'une déficience visuelle l’espoir d’une indépendance et d’une liberté qu’elle ne peut avoir seule. Guidée par son compagnon, ses déplacements seront plus faciles, plus sûrs et moins stressants qu’auparavant.
 
Le travail accompli par le chien guide auprès de son maître permet à celui-ci d’aborder la vie quotidienne d’une toute autre manière. Grâce à ce fidèle compagnon, il va acquérir une autonomie qu’il ne pouvait en aucun cas envisager sans lui.
 
Le chien est également un fidèle compagnon et ami, qui joue un rôle affectif très important. Il facilite grandement les contacts humains et l’intégration des personnes handicapées de la vue au sein de notre société. 
 
Le chien guide devient un trait d’union avec le monde des voyants. Il aide à créer des liens, facilite l’intégration et permet de prendre part à la vie sociale. 
 

La vie avec un chien guide offre beaucoup de nouvelles possibilités. Elle donne à la personne handicapée de la vue l'espoir d'une indépendance et d'une liberté qu'elle ne pourrait avoir seule.
Le chien guide rend les déplacements sûrs, confortables et nettement plus rapides. Il permet également à son maître de se détendre lors d'un trajet. Le fait de se déplacer à l'extérieur n'est plus seulement une nécessité astreignante, mais le bienfait d'une promenade d'agrément peut être découvert. Il devient réellement possible de se détendre lors d'une promenade dans la nature.

Cette nouvelle indépendance donne du courage et une plus grande confiance en soi à la personne aveugle ou malvoyante. Elle a envie de devenir plus active et d'entreprendre de nouvelles choses. Le chien guide aide également à créer des liens avec les autres personnes. Il représente souvent une sorte de trait d'union avec le monde des voyants. En effet, les gens ont un regard beaucoup plus positif envers un chien guide qu'envers une canne longue.


Les chiens guides sont sélectionnés pour leur caractère agréable, leur gentillesse et leur grande docilité. Ils sont également habitués depuis leur plus jeune âge à aller partout et à bien se comporter dans toutes les situations. Naturellement, le chien guide sait répondre aux ordres d'obéissance de base, ce qui est important pour que la vie quotidienne soit agréable. Il sait aussi se faire discret pendant que son maître travaille et il est vite adopté par l'entourage et les proches du détenteur.

Evidemment, il a besoin de soins et beaucoup d'affection, pas plus ni moins qu'un autre chien d'ailleurs.
Le chien guide est non seulement une aide précieuse, mais il joue également un rôle affectif très important. Une relation de confiance réciproque et une grande complicité s'installe rapidement entre le chien guide et son maître.

Il est également possible de voyager en compagnie d'un chien guide puisqu'il est admis dans tous les transports publics, y compris les avions. Il faut toutefois respecter les consignes douanières des différents pays.


Si ce dernier ne peut pas s'occuper de son chien guide pendant une courte période (p.ex. en cas de maladie), le chien guide est en tout temps accueilli par l'école.

 

L'arrivée d'un chien guide dans la vie d'une personne aveugle ou malvoyante est synonyme d'un changement important. L'espoir de recouvrer une meilleure mobilité, plus d'indépendance et ainsi une vie plus active se mêle à une certaine inquiétude de l'inconnu.
S'il est vrai que le chien guide est une précieuse aide à la mobilité et qu'il joue également un rôle extrêmement important au niveau affectif, il ne faut pas non plus oublier qu'il a également des besoins propres à son espèce. 
Chaque relation harmonieuse doit se construire. Elle nécessite une compréhension, une confiance réciproque et surtout du temps.


Lorsque le chien guide a terminé sa formation, son instructeur l'accompagne au domicile de son nouveau maître aveugle ou malvoyant. Cette période d'introduction dure trois semaines.
 La première semaine est consacrée à la découverte réciproque. Le détenteur apprend à s'occuper de son chien, lui donner à manger, le promener, le brosser et jouer avec lui. Grâce à une série d'exercices d'obéissance, la relation hiérarchique entre le maître et son chien s'installe correctement. Le chien a besoin d'un peu de temps pour s'habituer à sa nouvelle vie. C'est la raison pour laquelle il ne guide pas encore au début de l'introduction.
 La 2ème semaine est toujours très attendue. Le moment est venu de mettre le chien au harnais et de se déplacer avec lui. Accompagnée et assistée par l'instructeur, la personne handicapée de la vue apprend les techniques de guidage et exerce les trajets qu'elle effectue régulièrement. Il n'est pas si facile de lui faire confiance dès le début et de se laisser guider sans influencer le travail du chien guide. L'aide et les conseils professionnels de l’instructeur sont alors très appréciés. Au fur et à mesure que les jours passent, les deux compagnons vont apprendre à se connaître réciproquement et des liens de compréhension, de confiance et de complicité vont se tisser. Au terme de cette semaine, la personne peut se déplacer en toute sécurité avec son nouveau compagnon. 

Au fil des semaines, le détenteur fait de plus en plus confiance à son fidèle chien guide et sait qu'il peut compter sur lui en toutes circonstances telles que déplacement en ville, se rendre au travail, faire les courses, utiliser les différents transports publics, voyager et bien sûr se promener. 

Quelques journées complémentaires réparties sur environ 6 mois seront nécessaires pour découvrir de nouveaux trajets ou remédier à des petits problèmes de départ. 
Six mois après le début de l'introduction, un expert de l'assurance invalidité contrôle le bon fonctionnement du couple. Par la suite, des visites régulières et à la demande seront assurées par les instructeurs de l’école tout au long de la carrière du chien. Des cours de perfectionnement et des rencontres entre les détenteurs de chiens guides sont organisés annuellement par l'école.